Espace Professionnels

L'Eco-quartier Baudens, pour des modes de vie durables

Accueil > Comprendre la démarche > Le Patrimoine conservé

Le Patrimoine conservé

L'Ecoquartier Baudens se construit sur un site plein d'histoire : l'ancien hôpital militaire de Bourges. Une grande partie des constructions et leur architecture particulière est conservée et mise en valeur à travers le projet d'aménagement.


Les bâtiments conservés
Ce projet d'Ecoquartier propose une réhabilitation et une réutilisation des bâtiments existants afin de conserver le patrimoine et l'histoire du site. Les démolitions ont ainsi été mesurées et définies avec l'Architecte des Bâtiments de France. Le projet conserve le pavillon Central, 8 des 12 Peignes, la Maison du Médecin Chef, la Pharmacie, les deux Logements de fonction, la grille d'entrée et la Cour d'Honneur. Les positions de ces bâtiments vont permettre une mixité de l'architecture entre le neuf et l'ancien.

Des cahiers des charges architecturaux pour chaque construction permettent de garantir une identité architecturale des bâtiments neufs compatible avec les bâtiments conservés et réhabilités.



Le Pavillon Central Il était le bâtiment de l'administration, de l'alimentation et l'emplacement des locaux divers de maintenance.


Pavillon Central - Etat intial de l'intérieur
La SEM Territoria a réhabilité le bâtiment pour l'installation de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat du Cher.
Découvrez l'ensemble des photos de la transformation dans le suivi de chantier en cliquant ici.

Le Pavillon Central après réhabilitation - crédits photos : J-Y Le Grand-Bréban
Les PeignesCes bâtiments abritaient les chambres des malades. Leur organisation a évolué au cours du temps, variant d'une grande salle de 28 lits accompagnée d'une pièce pour isoler certains malades et d'une lingerie, jusqu'à un ensemble de 18 chambres individuelles avec lavabo.
D'une capacité théorique (lors de la construction) de 208 lits répartis sur les 12 pavillons (que l'on nomme peigne aujourd'hui), l'hôpital disposait de 496 lits en avril 1918, puis 646 en juillet 1918. Ils sont reliés entre eux par un large couloir intérieur.


Les Peignes - Etat actuel de l'intérieur

La Maison du Médecin Chef

La maison du medecin chef - Etat actuel de l'intérieur  



La Pharmacie

La pharmacie - Etat intial de l'intérieur
La pharmacie a été réhabilitée par la SEM Territoria pour accueillir l'administration de Pôle Emploi, retrouvez le suivi de chantier en cliquant ici.

La pharmacie après réhabilitation - crédits photos : J-Y Le Grand-Bréban

Les Logements de fonction L'entrée de l'hopital était entourée de deux logements de fonction, les petits locaux attachés étaient des postes de police et cellule de concierge permettant le contrôle des accès dans l'enceinte. L'un d'eux accueille deux services du Conseil Général du Cher (l'imprimerie et l'archéologie). Le second a servi durant quelques temps de logement de fonction.


L'imprimerie - Etat actuel de l'intérieur           Logement de fonction - Etat actuel de l'intérieur